LEA, EDUCATION D'UNE SOUMISE.

Partie 6 : L'amant de ma vie

 

 

La semaine qui a suivi, j'ai attendu des nouvelles de Gil, mais rien. J'étais une larve !! J'avais refusé tous les rendez vous d'André. Mécontent de mon absence, il m' a quasiment violée lors notre rencontre suivante. Sa  grosse pine m'a explosée le con. Avant de jouir, il s'est retiré, il m'a dit "Alors petite salope tu as trouvé un autre mec ?". Sans me laisser le temps de répondre, il m'a enfilé sa queue couverte de mon jus dans la bouche. Il m'a agrippé les cheveux et s'est enfoncé au plus profond de ma gorge. Je respirais difficilement et à chaque fois qu'il était tout au fond de ma gorge  j'avais envie de vomir. Pour finir, il m'a retourné et prise en levrette d'une seule poussée. Quand sa grosse queue a frappé le fond de mon vagin, j'ai senti tout mon intérieur se décomposer. A chaque pénétration, il me frappait le cul de ses mains avec force. Je n'étais plus que douleur,puis il a explosé en moi. Il est sorti de mon con, il bandait encore et il m'a ordonné de le sucer pour nettoyer sa bite.

 

 

En arrivant chez moi, j'avais un message de mes amies qui m'invitaient à une partie de plage. Ha oui, j'ai oublié de vous dire qu'en ce temps la je vivais en bretagne , à Quimper près de la mer. Gil, faisait parti de la troupe qui m'attendait. Pas contente du tout, je m'installais le plus loin possible de lui. Les autres sont allés se baigner, me laissant seule avec lui. IL est venu me rejoindre, il m'a demandé si j'allais bien, regarda sans retenue mes seins presque nus, mes fesses très rouges et me demanda si j'avais fait  dans ma culotte. Ecartant les cuisses, je me suis aperçu que le sperme d'André continuait à s'écouler de moi. Horreur, j'ai vite refermé les cuisses et lui ai dit que s'était le foutre de mon amant qui venait de me baiser. "Super" a t il dit.

 

 

Je suis vite allée me baigner pour me laver. Gil qui était juste derrière moi m'a prise dans ses bras. J'ai tenté de résister, mais pas bien longtemps. Ses mains ont parcouru l'ensemble de mon corps en s'attardant sur mes fesses, mes seins et mon entrejambe qui me faisait encore souffrir. Nous nous sommes embrassé comme des fous et je lui ai dit que je l'aimais. Il en a profité pour dégraffer mon soutien gorge et pour me l'enlever. Il m'a laissé seule dans l'eau à moitié nue. Je l'ai rejoint en tentant de cacher mes gros seins, j'avais honte et j'étais furieuse. Il m'a dit "seins nus quand je suis la". " Non", ai je répondu. "Alors va rejoindre ton amant ma belle" dit Gil en partant.Oubliant que j'avais les seins à l'air, j'ai couru pour le rattraper. "C'est Oui" me demanda t il. J'ai fait Oui de la tête. IL m'a prise par la main et nous sommes partis nous promener sur la plage. C'était la première fois que je m'exhibais ainsi. Les hommes se retournaient sur mon passage et me mataient sans retenu, tandis que les femmes me lançaient des regards noirs. Cela me faisait mouillé, j'avais envi que Gil me baise.

 

 

Au retour de la plage, nous nous sommes arrêté chez Gil. Je suis passée la première sous la douche. Rapidement, il est venu me rejoindre. Il a tiré mes épaules en arrière pour faire jaillir mes seins et m'a dit "cambres ton cul". Sa queue a trouvé sa place entre mes fesses. Il m'a dit "la prochaine fois sur la plage je te veux provocante, je veux qu'ils se rappellent de toi quand ils se branleront". Il m'a longuement caressé. Ses doigts ont explorés doucement mon con, puis ont pris posséssion de mon cul. J'ai senti sa queue entre mes cuisses et d'une seule poussée, il m'a enculé. Pas le temps de dire Non, les larmes me sont venues aux yeux, mon cul venait de perdre sa  virginité.

                                                    

                                                            A suivre Partie 7 : Découverte de l'exhibe



12/06/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres