LEA, EDUCATION D'UNE SOUMISE.

Partie 5 : La rencontre de ma vie

 

 

Obsédée par le sexe et mes rendez vous de baise avec mon amant André, je n'avais pas obtenu  mon Bac. J'avais peut être gagné mon pari avec mes amies en me faisant baiser la première, mais je restais au lycée tandis que celles ci partaient en Fac. Et moi Claire 19 ans, j'étais devenue la maîtresse et je servais toujours de vide couilles, à mon très cher amant André, mon aîné de plus de vingt ans, et secondais ainsi sa femme qui n'était pas à la hauteur de ses attentes. Quel avenir !!

 

 

Lors d'une soirée d'étudiants,  j'ai fait la rencontre de ma vie. Après une bonne fin de journée passée avec André à me faire défoncer, je suis arrivée très en retard à cette soirée. J'étais pleine de son foutre. Il coulait dans le fond de ma culotte et j'étais un peu inquiète car j'avais l'impression que tout le monde voyait les auréoles de ce jus d'homme, sur le fond de mon jeans.

En fin de soirée, une amie m'a présenté Gil, avec qui j'avais dansé à plusieurs reprises. Il cherchait un chauffeur pour le ramener chez lui. Il n'avait rien de bien exeptionnel - un jeune de 22 ans, moi qui avais l'habitude des vieux !! -  Il avais bien perçu mon attitude d'allumeuse pendant toute la soirée. Il est vrai que j'avais un peu bu et que je suis frottée à tous les mecs qui passaient. Il m'a traité de salope et m'a avoué qu'il aimait bien ça. Au petit matin, devant chez lui, il m'a roulé une grosse pelle, m'a peloté doucement les seins. Enfin, il a sorti sa queue et m'a demandé de le sucer.

 

 

C'était la première fois qu'un mec était aussi direct avec moi et naturellement je l'ai sucé longuement. Il s'est enfoncé au plus profond de ma gorge. Sa bite était plus petite que celle d'André qui m'avait prise en début de soirée. Son sperme était plus fluide et moins salé. Dès qu'il  a joui, il est sorti de la voiture, sans un salut. Je me suis retrouvée seule comme une pute, la bouche et le visage plein du sperme de Gil et celui d'André qui  mouillait toujours mon con.

J'étais furieuse, merci  les mecs !!

Mais, j'éprouvais quelque chose de nouveau, le coup de foudre. Oui, j'étais peut être une salope. Mais voulais maintenant être la sienne. Et c'est aini que cela a commencé et cela dure depuis plus de vingt ans.

                                                                     

 Suite partie 6 : L'amant de ma vie

 



10/06/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres